Déploiement Odoo chez Remorques CFT, un processus à la fois

Pour Martine Chaput, contrôleure chez Remorques CFT, passer des feuilles Excel à une plateforme ERP, c'était un gros changement qui était devenu indispensable. Grâce à l'écoute et à l'expertise de Numigi, cela se passe plutôt bien. ☺

 par la "Team Numigi"  - 1er août 2019

 
 


Martine Chaput est contrôleure chez Remorques CFT, une PME des Basses-Laurentides qui recycle et fabrique des remorques de transport, et de sa compagnie associée, Garage François-Thouin, laquelle se  spécialise dans la réparation de véhicules lourds accidentés.

Au début de l'été, nous lui avons demandé de nous raconter ses premières impressions sur Numigi et comment se passe l'intégration du progiciel de gestion intégré Odoo qui est actuellement en cours de développement et de déploiement dans l'entreprise. Voici la vidéo de cette entrevue et, ci-dessous, sa retranscription complète.


Retour d'expérience sur le démarrage d'un projet Odoo avec Numigi

NUMIGI - Martine, dans quelles circonstances avez-vous été amenée à travailler avec NUMIGI?
Moi, je suis contrôleure depuis cinq ans et demi pour les compagnies Remorques CFT et Garage François-Thouin, qui sont pas mal reliées. Maintenant qu'on fait de la fabrication, on s'est rendu compte qu'on avait besoin d'un nouveau système. On a cherché pendant un an et on a rencontré Jean Beaudoin. Mon patron, Daniel Arsenault, a rencontré Bruno Joliveau et, là, ils ont regardé ensemble tout ce qu'on pouvait faire avec ça. Après, moi je suis rentrée dans le décor.

Vous ne connaissiez pas le progiciel Odoo. Que vous a-t-il inspiré au premier abord?
Au départ, j'étais un peu froide parce que c'est une autre façon de travailler. On ne travaille pas par modules — un module des comptes à payer, un module des comptes à recevoir, etc., on travaille d'une façon différente. Mais j'étais quand même très ouverte au changement parce que je voyais bien que ce que l'on avait présentement, ça ne fonctionnait pas. Quand tu es obligé d'avoir plein de tableaux Excel, plein de feuilles, plein d'autres choses pour supporter ton système, cela ne fonctionne plus! 

Pouvez-vous nous parler de vos relations avec les gens qui vous accompagnent, chez NUMIGI ?
J'ai d'abord rencontré Bruno. Jusqu'ici, je n'avais pas encore rencontré Bruno mais c'est là que j'ai vu qu'il  avait une base de comptabilité... et j'ai compris qu'il  me comprenait!
On travaille avec Quentin Lavallée-Bourdeau, présentement. Ça va super bien. On est content. C'est le fun de voir comment ils sont capables de développer des  choses spécifiques pour répondre à nos besoins.

Où en êtes-vous et comment voyez-vous la suite, en cette fin juin 2018?
On est encore dans l'analyse des besoins mais, prochainement, la partie inventaire va pouvoir être implantée dans Odoo, puis toute la vente de pièces. Après ça, on va aller vers les prochaines étapes, on va s'attaquer à un autre processus. Alors, on y va par processus et on terminera avec la comptabilité. Mais au travers de tout ça, il y a toujours de la comptabilité.

Quelle est votre degré de satisfaction globale, à ce stade, à l'égard de NUMIGI?
On est content de Numigi, là, et de la relation qu'on a avec eux...